Questions sur notre fonctionnement et notre entreprise

Oui nous distribuons en direct sur toute l’Europe. Nous répondons quotidiennement à des demandes de particuliers pour la fabrication de nos produits, que ce soit les carrelages, dallages, margelles de piscine, escalier ou encore le béton ciré. Certains demandent toutefois une mise en oeuvre qui demande un savoir-faire rigoureux (notamment le micro-béton). Nous pouvons alors vous adresser un artisan partenaire.

Nous avons deux show-rooms situés dans le Gard, près de Remoulins et en Haute Garonne, près de Muret. Des partenaires présentent également certains de nos produits, à Genève, Paris, Opetija (Croatie) ainsi que des piscinistes. Demandez-nous les coordonnées par rapport à votre situation géographique. Et s’il n’est pas possible de voir nos produits près de chez vous, nous pouvons toujours vous envoyer aussi un échantillon.

Questions sur nos produits

Notre micro-béton, enduit décoratif à effet béton ciré, ne fissure pas si le support est sain et stable. Ce revêtement n’a pas de souplesse. En cas de risque de fissure (sur chape anhydrite pour plancher chauffant en particulier), il existe des membranes de désolidarisation dont nous préconisons l’utilisation

Non. Toutes nos fabrications sont en béton, mais ne contiennent pas de poudre de pierre comme les fabrications en pierre reconstituée. Ainsi nos carrelages intérieurs, dallages extérieurs, margelles de piscine ou marches d’escalier sont très solides, non friables et pérennes. Notre savoir-faire du travail de la pierre naturelle nous permet toutefois de leur donner un véritable aspect de pierre naturelle vieillie!

Les margelles en L comportent une retombée autrement appelée talon, partie d’environ 5-6 cm en plus de l’épaisseur de 4 cm qui va descendre dans le bassin. Ces margelles ont initialement été conçues pour des les piscines en coque, de façon à cacher la lèvre et donner l’impression d’une ligne d’eau plus haute.

La retombée de la margelle va en effet gêner l’accès au rail du liner. Plusieurs solutions :

  • partir sur une membrane PVC armée qui a une durée de vie de 30 ans mais un surcoût aussi
  • faire avancer la retombée d’au moins 5-6 cm en plus des 4 cm d’épaisseur de la retombée pour pouvoir passer une main derrière et accéder au rail, mais cette opération ne reste pas évidente tout-de-même
  • partir sur des margelles identiques mais sans la retombée. On les fait avancer d’environ 3 cm dans le bassin pour cacher visuellement le rail du liner

Posez-nous vos questions